• BIENVENUE A LA CHAPELLE DES BUIS

    Fraternité franciscaine de Besançon (FRANCE)

En avent !

avent

L’Avent est une invitation à stopper notre course, à nous poser la question du sens de ce qui pourrait parfois ressembler à une fuite en avant.

N’est-ce pas ce que l’on peut souhaiter de meilleur à notre monde qui semble comme désorienté ? A l’heure où les seules solutions avancées pour sortir de cette crise sont de perpétuer le système avec ce mot magique : « Consommer ».

Entrer en Avent, c’est au contraire ouvrir un espace de gratuité dans nos vies, prendre le risque de l’intériorité, de l’écoute profonde de ce que nous sommes. Finalement, la vraie question de l’Avent pourrait être : « Quel est ton désir, une fois balayé tout ce qui est superficiel en toi, ce après quoi tu coures et qui jamais ne te comble ? »

Comment donc le Christ Jésus pourrait-il nous rejoindre, faire de nous sa demeure, si nous sommes pleins de nous-mêmes ? N’ayons pas peur de faire silence, de faire droit à nos questions, à notre pauvreté même. Jésus, qui a choisi pour naître la pauvreté d’une crèche, attend que nous lui offrions la pauvreté de notre vie pour nous aider à naître à nous-mêmes.

Ecoutons cette belle invitation de saint Anselme : « Allons, courage, pauvre homme ! Fuis un peu tes occupations, dérobe-toi un moment au tumulte de tes pensées. Rejette maintenant tes lourds soucis et laisse de côté tes tracas. Donne un petit instant à Dieu et repose-toi un peu en lui. Entre dans la chambre de ton esprit, bannis-en tout, sauf Dieu ou ce qui peut t’aider à le chercher. Ferme la porte et mets-toi à sa recherche ».

Frère Nicolas

Bonne et Sainte année liturgique à chacune et chacun de vous !

2015-11-29-1erAvent-Image

Nous commençons en ce 1er dimanche de l’Avent une nouvelle année liturgique. Elle sera une année sainte autour de la miséricorde voulu par le pape François. Cette nouvelle année s’ouvre avec l’Évangile selon saint Luc.

Qui est Luc ?    Il était compagnon de Paul, médecin, auteur également des Actes des Apôtres. Une légende du VIIIe siècle fait de lui le premier peintre d’une icône de la Vierge Marie. Dans les années 57-60 il entreprit une enquête et met par écrit son évangile qu’il adresse à un certain Théophile. Prénom qui veut dire « l’ami de Dieu » donc à chacun de nous.

L’évangile selon saint Luc est connu pour être l’évangile de la miséricorde. Rappelez-vous la parabole des deux fils ou encore celui du bon samaritain… et d’autres. Il souligne que Dieu peut toucher le cœur des personnes qui a besoin de se renouveler.

Frère Patrick