Frère Max

Je suis belge d’origine mais à Besançon depuis 16 ans.Max

En Belgique, j’ai été longtemps Maître des Novices ce qui m’a permis d’approfondir la spiritualité franciscaine et de l’enseigner. Mais ce qui m’a beaucoup aidé à vivre la minorité, c’est le travail pendant 25 ans avec des personnes marginalisées.

A Besançon, l’évêque m’a demandé d’être « exorciste » (jusqu’en 2015).
C’est un ministère d’écoute et de libération pour des personnes blessées par l’existence, qu’elles soient ou non dans l’Eglise. Tous ces hommes et ces femmes, de tous âges et de tous milieux sociaux m’ont enrichi et humanisé par leur confiance.

Je suis heureux de vivre parmi des frères dynamiques, différents mais complémentaires et plein de richesses.


Les commentaires sont fermés.