Homélie du 26 juin 2016

La main à la charrue

On est un peu abasourdi par la dureté de ces textes, j’aurais même envie de parler de l’inhumanité de la première et de la deuxième lecture. Elisée quitte ses bœufs pour suivre Elie…

Afficher l’homélie pour lire la suite…

Pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Compléter le captcha *
Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.