• BIENVENUE A LA CHAPELLE DES BUIS

    Fraternité franciscaine de Besançon (FRANCE)

Infos pour les membres des fraternités franciscaines

Lien vers la présentation des laïcs franciscains…


Publications

La lettre franciscains.net2015-10-LettreFranciscains

Newsletter mensuelle du site franciscains.net

 


Revue « Arbre »907193 FRATERNITE couv XP

Revue de la Fraternité Franciscaine Séculière (Bimestriel)


FLASH-INFOS-TAU

Bulletin d’informations des Fraternités Franciscaines Séculières de la Région Bourgogne Franche Comté

Bulletin régional (tous les deux mois environ), avec des informations sur les évènements à venir.


 (L’arbrisseau – publication arrêtée…)

Bulletin annuel d’information de la fraternité séculière de la région Bourgogne / Franche-Comté

Parution régionale annuelle, qui revient sur des événements qui ont eu lieu.


Evènements déjà passés


Rencontre régionale du Dimanche 20 Septembre 2015

Lieu : Communauté des Filles du Saint Esprit 21 rue Saint Roch POLIGNY


 

Journée des familles à Dôle

Samedi 29 août

Texte de Régis Laithier :

 

Une page de l’histoire franciscaine à Dole

C’est en 1363 qu’est fondé à Dole un couvent franciscain.

En 1957 Michèle entre à la Fraternité franciscaine que fréquentent ses parents. Les réunions ont lieu à la cure de N.D. de Dole le dimanche après-midi. Soixante membres assistent à un enseignement assuré par le curé, suivi d’un court partage.

Cet ordre religieux pour les laïcs s’appelait alors «  Tiers Ordre franciscain » (troisième ordre fondé par François d’Assise) ; celui de Dole était sous l’obédience des capucins de Besançon. Chaque groupe comportait :

  • Un(e) responsable,

  • Un maitre (maitresse) des novices qui initiait les nouveaux venus à la spiritualité franciscaine. L’initiation débouchait sur l’engagement dans l’ordre.

  • Un(e) secrétaire qui consignait un compte rendu de chaque rencontre dans un livre,

  • Un(e) trésorier(ère) qui collectait les cotisations et les dons après chaque réunion pour des offrandes de messes.

Chaque membre récitait l’office quotidiennement, et chaque année, un père capucin de Besançon faisait une visite canonique de plusieurs jours pendant lesquels il rencontrait chaque participant afin de faire le point individuellement sur sa vie spirituelle. Il assurait aussi des enseignements à l’ensemble du groupe.

Chaque année aussi, vers l’Epiphanie, le groupe se réunissait pour un temps convivial autour d’un goûter.

En 1968 les Tiers Ordre franciscains et capucins de France se réunissent sous le vocable « Fraternité franciscaine séculière » qui devient un ordre autonome de la famille franciscaine dont l’assistance spirituelle est assurée par des frères du premier ordre.

Régis Laithier, à partir des notes rédigées par Michèle Tirquit

qui compte plus de 50 années d’engagement franciscain.


Juillet 2015

Assises de Reinacker


Du 19 au 26 juillet 2015

Semaine de vacances en famille à Mur de Barrez (Midi-Pyrénées)

« Appelés à la liberté ! »

Avec le père Fabien FAUL, membre de l’ordre franciscain séculier


Du 2 au 9 août 2015

Semaine de vacances franciscaines, à Brive la Gaillarde (Corrèze) »Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » (Mt 6, 21) – Avec François, chercher les trésors dans nos vies. »

Avec Chantale Bonche et Frère Hubert Le Bouquin



 

14 Juin 2015

Matinale franciscaine et engagement de 6 laïques

Plus d’infos…


18 Janvier 2015

Matinale franciscaine « Le peuple qui marchait dans la nuit a vu se lever une grande lumière »


Du 25 au 30 octobre 2014

Pèlerinage à ASSISE
« Sur les pas de Saint François et Sainte Claire »

avec la Fraternité Séculière de Bourgogne-Franche-Comté (OFS)
Accompagnateur : Frère Boris

Inscription avant le 1er juin 2014 (individuelle ou familiale)

Contact :

Service interdiocésain des Pèlerinages
Centre diocésain
18 rue Mégevand
25041 BESANCON Cedex
Tél. : 03 81 25 28 22
Fax : 03 81 25 28 36

e-mail et site web : http://besancon.mondio16.com/mini_site/pelerinages/

Témoignage

Samedi 25 octobre, nous sommes 35 à nous retrouver de bonne heure (3 heures !!!!) et bonne humeur, pour prendre un bus en direction d’Assise. Disponibilité de cœur, joie de se retrouver, de prier, de rire, de chanter et faire silence seront avec nous. Le pèlerinage, comme la prière, est une relation. François et Claire nous indiquent le chemin vers Dieu. Pendant quatre jours, avec frère Boris et Michel Droz-Vincent, nous découvrons ou redécouvrons Assise et les ermitages. Nous sommes vraiment sur les pas de saint François et sainte Claire et, nous vivons des moments émouvants de prières…

Voir les photos…

Dimanche 5 octobre 2014

Rencontre régionale à l’occasion de la fête de Saint François

  • Eucharistie à 10 heures
  • Matinale franciscaine avec Brigitte Gobbé « Spiritualité franciscaine et pensée contemporaine: un dialogue fécond »
  • Repas partagé dans la salle des fêtes de la Vèze.
  • L’après midi : intervention de Brigitte Gobbé venue spécialement à Besançon pour ces matinales franciscaines.
    Les familles avec enfants seront les bienvenues …

Du vendredi 22 août à 17h au dimanche 24 août 2014 à 17h30

Week-end de ressourcement, chez les Soeurs Clarisses à Ronchamp

« Notre-Dame du Haut en son écrin: voir, toucher et se laisser toucher, écouter, comprendre… »

Animation : frère Patrice et des membres de l’Association Oeuvre Notre- Dame du Haut.

Contact : Frère Patrice

e-mail  et site web : www.clarisses-a-ronchamp.fr

Du 3 au 10 août 2014

Vacances franciscaines, à Brive la Gaillarde (Corrèze)

« Avec François d’Assise, un chemin de vie face aux violences ? »

Avec Sœur Corinne Tallet de Limoges et Frère Alain Richard de Toulouse

Contact :

Laure et Fabrice GIRARDEAU
25 rue du Boichot
39100 Dole
03 84 69 23 90
e-mail

Du 20 au 27 juillet

Vacances franciscaines chez les Clarisses de Mur de Barrez (Midi-Pyrénées)

« La simplicité »

Avec Frère Pascal Aude

Contact :

Christine et Marc Tournier
29 rue Louise Lériget
16000 ANGOULEME
e-mail

Du 10 au 14 juillet 2014

Première Université d’Eté Franciscaine, à Brive-la-Gaillarde

« La crise, les crises… un nouveau monde en train de naître ? »

Contact :

Éditions Franciscaines
9 rue Marie Rose
75014 Paris
01 45 40 73 51 (de préférence le jeudi)
e-mail et site web : www.cahiers-franciscains.com

 Afficher le dossier d’inscription…

Du vendredi 30 mai à 17h au dimanche 1er juin 2014 à 17h30

Week-end de ressourcement, chez les Soeurs Clarisses à Ronchamp

« Nos frères les oiseaux »

Animation : Sœur Maggy et frère Patrice

Contact : Soeur Maggy

e-mail et site web : www.clarisses-a-ronchamp.fr

Du 10 au 11 mai 2014, à Poitiers

Week-end de formation

« Sources Franciscaines »

Session animée par François Delmas-Goyon , à la maison diocésaine de Poitiers.

Contact : Pierre Charrier
Tel : 05.49.58.44.02
Portable : 06.14.94.21.73.
e-mail

Voir le tract…

16 mars 2014

Rencontre régionale – Matinale franciscaine « Le combat sprirituel »

Messe animée par les fraternités de la région, suivie d’une Matinale franciscaine, puis apéritif convivial.

6 octobre 2013

Rencontre régionale – Matinale franciscaine avec Jacques Dalarun

Jacques Dalarun nous a présenté le lien entre saint François et Sainte Claire ainsi que les nouvelles sources de Sainte Claire d’Assise. Une belle journée de rencontre et de partage à La Vèze !

2013-10-06

Semaines de vacances familiales franciscaines 2013

Voir le tract…



 

Articles, témoignages…

Engagement de Paul Henri Bard, avril 2014

Rencontre régionale, octobre 2013, avec Jacques Dalarun

Voir les photos…

Engagement de Roger Lecrigny le 1er avril 2013 à Flagey-Echeneaux (21)

A l’occasion de son jubilé sacerdotal

Voir les photos…

Une action de l’équipe franciscaine Frat’nous de l’agglomération dijonnaise

Après notre participation au cercle de silence de DIJON, l’équipe franciscaine Frat’nous de l’agglomération dijonnaise s’est engagé dans le collectif d’associations au coté des réfugiés Depuis plus d’un an, des associations et individus se sont regroupés pour agir face à la dégradation des conditions d’accueil des migrants à Dijon De nombreux demandeurs d’asile, notamment issus de la Corne de l’Afrique (Erythrée, Somalie, Ethiopie, Soudan..) ont dû fuir leur pays pour échapper à des persécutions ou à la mort, et demandent à ce titre le statut de « réfugié ». Malgré les obligations découlant du droit international les pouvoirs publics laissent un grand nombre de ces personnes à la rue et pour une grande partie sans aucune ressource ni accompagnement pendant le temps d’examen de leur demande d’asile. De plus, la grosse majorité des demandes sont rejetées alors que les personnes concernées ne peuvent pourtant retourner dans des pays d’origine où leur vie est menacée. Pour répondre à l’urgence, des locaux inutilisés (l’école des greffes) ont été occupés au cours de l’année avec le soutien de militants associatifs, afin de servir d’hébergement aux trop nombreux migrants laissés à la rue. Début Juillet ils en ont été expulsés sans décision de justice par les forces de police. Le lendemain lors d’une manifestation dénonçant les conditions de l’expulsion les CRS sont intervenus pour nous disperser : une jeune a été sérieusement blessée. Plus de deux cents personnes ont été menacées d’expulsion plusieurs fois mais le collectif est intervenu à chaque fois auprès du Maire de Dijon et du Préfet. Aujourd’hui les réfugiés sont dans deux autres squats dans des conditions difficiles. Revenant sur ses promesses, la Préfecture a décidé de laisser désormais aussi à la rue des demandeurs d’asile avec des enfants en bas âge. Elle est allée jusqu’à expulser de leur hébergement des bébés de 5 et 6 mois. Face à cette situation, nous nous mobilisons et nous efforçons d’assurer une présence, un soutien matériel ainsi qu’un suivi des dossiers de demande d’asile. Nous appelons les dijonnais à manifester largement leur solidarité avec les demandeurs d’asile et à protester collectivement contre la détérioration actuelle des politiques d’accueil des réfugiés en France et en Europe. Nous agissons et nous manifestons pour :

• la création de places d’hébergement qui pallient à l’insuffisance des quelques foyers existants, de sorte que les demandeurs d’asile puissent vivre décemment

• l’arrêt des expulsions des squats et autres hébergements tant que des solutions de relogement correctes ne seront pas proposées, et tant que les procédures juridiques en cours n’auront pas été examinées, ce d’autant plus que l’hiver est là .

• la levée des obstacles administratifs qui ne permettent plus aux personnes concernées de poursuivre leurs demandes d’asile, notamment les récents refus de domiciliation postale par l’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration)

Face à la politique de rejet des demandes d’asile, nous appelons également à soutenir les personnes menacées d’arrestation, de placement en centre de rétention et d’expulsion. Nous ne pouvons accepter que des personnes menacées dans leur pays d’origine y soient renvoyées de force. Signataires : ACAT Dijon / Action Catholique Ouvrière / Adisar / Afrane Bourgogne / Amnesty International / ATTAC 21 / Agir ABCD / CFDT 21 / CGT 21 / Club Unesco Dijon / CCFD Terre Solidaire / CNT 21 / CSF / Espace Autogéré des Tanneries / Euphorbe en Illabakan / Fraternité de St François d’Assise / FSU 21 / CIMADE / La Vie Nouvelle / Ligue des Droits de l’Homme / MRAP / Pastorale des Migrants / RESF 21 / SOS Refoulement / Syndicat de la Magistrature / Sud Santé / Tends la Main / Urgence Solidaire L’implication de notre équipe, chacun suivant sa disponibilité, ses moyens, consiste à prier, à participer financièrement, à être présent aux squats pour un soutien moral, à apporter du matériel (matelas, vêtements, matériel de cuisine etc) à faire intervenir notre réseau de relations pour des travaux de plomberie ou d’électricité, à participer aux manifestations et aux réunions du collectif Pour résumer notre action je reprendrai le titre de la plaquette Diaconia « A la rencontre du frère venu d’ailleurs. Au nom de leur foi des chrétiens s’engagent pour un autre regard sur les migrations

Pour l’équipe « Frat’nous »

Jean-Pierre HEDOU

Vacances en famille franciscaine

Séjour à Mur de Barrez Juillet 2012

Date anniversaire pour les clarisses du monde entier…. Nous avions découvert St François en rencontrant des clarisses des années auparavant,nous voulions vivre des vacances « au monastère »… A Mur de Barrez, nous avons trouvé le chemin de la joie de Ste Claire. Les clarisses nous ont rendu la clôture « élastique » et nous sommes entrés dans une semaine de vacances en famille, joyeuse,fraternelle et priante.Un luxe dans notre quotidien …. Nos enfants, Sarah 8 ans et Antoine 4 ans, ont découvert la simplicité de la rencontre au travers des petits groupes de partage et d’éveil animés par les Anges Gardiens Franciscains. Pour nous, les enseignements du matin de sœur Sylviane et sœur Marie-Emmanuelle nous ont projetés dans le concret de la vie de Ste Claire mais aussi de la nôtre,rendant Ste Claire proche dans nos vies de familles. Cette semaine nous a permis de vivre le présent, de nous poser, de rencontrer d’autres parents avec les mêmes questions que nous . Nous sommes rentrés ressourcés, plein d’une joie profonde, prêts à repartir pour une nouvelle année scolaire. Nous continuons encore aujourd’hui à en goûter les fruits. Seigneur, nous te disons merci.Et nous rendons grâce pour les Clarisses.

Laetitia et Franck de Gemeaux (21)

Séjour à Brive la Gaillarde – des vacances franciscaines en famille

Août 2012

Pour notre famille, cet évènement a été majeur, ressourçant, et nous a donné une belle dynamique pour cette année ! Ceci pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il y avait au sein des familles un esprit de bienveillance très agréable où chacun essayait de rendre service aux autres et d’être une oreille attentive et respectueuse de ce chacun pouvait vivre. Ensuite, il y avait une organisation extra où l’on pouvait avoir des temps entre parents pendant que les enfant étaient pris en charge de 9h00 à 13h30. L’après midi était libre (visite, baignades, sieste..) Cette pause parentale nous permettait de profiter d’un temps d’enseignement puis un temps de partage en petit groupe. Le thème était “plus que le lâcher prise, la déposition”, thème présenté par Suzanne Giuseppi Testut. Ce sujet était très intéressant et Suzanne nous a présenté cela de manière très vivante c’est le moins que l’on puisse dire ! Les enfants étaient très heureux des activités qu’on leur proposait. Comme c’était d’actualité pendant l’été ils ont organisé des jeux olympiques ! Ils étaient tellement contents de leur séjour à Brive que depuis 3 mois, nous nous remémorons les bons souvenirs aux rythmes des chansons. Même Zélie du haut de ses 20 mois s’amuse à faire les gestes d’une des chansons. Pour finir, il y a eu beaucoup de temps conviviaux et beaucoup de rire et ça fait du bien je vous l’assure !

Laure et Fabrice

Rencontre régionale du Dimanche 14 Octobre 2012

Notre réunion a eu lieu à POLIGNY : 21 rue Saint Roch Chez les Sœurs de la communauté des Filles du Saint Esprit.

Thème : la mission-l’engagement

Déroulement de la journée : ·

9h30 : accueil par la fraternité de Poligny · 9h45 : prière · 10h : intervention sur le thème de la journée par Sœur Marie Bernadette Raffalli · 11h : pause · 11h45 : échanges, débats · 12h15 : repas partagé · 13h30 : informations · 14h45 : déplacement à pied vers le monastère des Clarisses · 15h30 : messe au cours de laquelle seront reçues les promesses de vie de plusieurs membres de nos fraternités Fin de la journée vers 17h

Témoignage de Paul Henri Bard

Le témoignage de Paul Henri Bard décoré de l’ordre national du mérite en septembre 2012, qui évoque sa foi et son enracinement franciscain Je reçois ces insignes au nom de mon engagement dans l’Artisanat. Laissez-moi vous partager les 4 raisons de cet engagement.

Tout d’abord ma famille. Elevé dans le respect, notamment de la ponctualité, d’ailleurs il faudrait que je me dépêche si nous voulons être à l’heure, les deux générations de père et grands-pères militaires m’ont donné une éducation où le service de la patrie – au sens noble du terme, patria la terre où l’on est né – : était une valeur intangible. Le décès de mon oncle Paul le 24 décembre 1944 sur un champ de bataille est au quotidien un exemple. De cette éducation, j’ai tiré la 1ère source de mon engagement. Merci mon Cher Père de m’avoir tant transmis. Je sais quel honneur est pour toi cette remise des insignes de l’ONM. Le second fondement est ma foi redécouverte mes 18 ans. Nombreux sont ceux ici présents qui ont partagé ou partagent avec moi ce chemin, tant à l’aumônerie, en paroisse ou dans la famille franciscaine. La parabole des talents « qu’as-tu fais des talents que je t’ai donnés ? » m’habite continuellement. Il eût été facile de choisir une carrière, moins exposée, plus rémunératrice, moins chronophage mais je crois qu’en ce lieu, l’Artisanat, et dans ma fonction, j’exerce la vocation qui m’a été donnée. Cette foi m’a aussi donné le désir au fil du temps d’être aux côtés des plus petits et des plus fragiles. En 1992, quand j’ai commencé dans l’Artisanat, ce secteur et ses ressortissants ne bénéficiaient pas de l’aura actuelle. Ils étaient et sont toujours les « petits de l’économie ». La reconnaissance de leur action au développement social, économique et territorial de notre pays était et demeure encore bien trop souvent sous-estimée. Je veux aussi associer les plus faibles, que ce soient ceux qui vivent dans la misère où nos frères porteurs d’un handicap mental, pour qui, avec quelques uns ici présents, nous portons un projet de l’Arche à Dole pour un lieu de vie et d’accueil humain et fraternel au sein de l’association Mains Ouvertes. Cette foi me porte et me donne l’enthousiasme dans le strict respect du principe intangible et républicain de laïcité. Le troisième fondement est le scoutisme. L’apport du scoutisme est pour moi un moteur quotidien. Quelques extraits de la prière scoute suffisent à résumer mon engagement : – Apprenez nous à être généreux – A donner sans compter – A combattre sans souci des blessures – A travailler sans chercher le repos Ces mots sont forts, se les approprier et en faire ses règles de vie donnent sens à un engagement professionnel. De cette expérience scoute et de l’apprentissage d’encadrement en tant que chef de scouts, de pionniers ou caravelles, dont certains sont là, du partage avec leur parents, j’ai appris à aller au bout de mes engagements, à être créatif, ingénieux, dynamique, participatif … et à me débrouiller en toutes circonstances. Notre société aura toujours besoin de jeunes qui s’engagent au quotidien dans leur métier sans considérer uniquement l’aspect financier mais pour trouver leur équilibre dans le service des autres. De là, naît le bonheur individuel et la cohésion sociale. Le scoutisme est sans doute la meilleure école de management même s’il est absent des classements des grandes écoles ! Le quatrième fondement est l’Artisanat lui-même. Il est composé d’hommes et femmes qui, au quotidien, m’émerveillent (presque tous). Je parlais de l’engagement : ils sont pour la plupart des acteurs engagés voire sur-engagés pour développer leur entreprise, créer de l’emploi, former des jeunes, développer du lien social et transmettre des savoir faire. Les artisans démontrent qu’apporter service, proximité et qualité du travail demeure le meilleur gage d’avenir pour notre société. Les plus grandes réussites industrielles sont parties d’artisans. Moi qui ai 2 mains gauches (même si ça ne se voit pas), j’ai un profond respect pour leur capacité à allier le geste et l’intelligence dans tous les actes de leur métier. J’ai l’habitude de dire « je n’ai pas pu faire manuel, alors j’ai fait intellectuel » !

Engagement dans l’OFS

Réunion du 25 février 2012

Dimanche 26 février se sont retrouvés 15 membres des fraternités séculières de Franche-Comté pour réfléchir sur l’engagement dans l’OFS. 2 groupes vont être formés qui se réuniront l’un à Poligny et l’autre à la Chapelle des Buis. 2 autres rencontres sont prévues ainsi qu’une récollection pour celles et ceux qui au terme du parcours souhaiteront officiellement s’engager dans l’OFS.

Les commentaires sont fermés.