BNF achète manuscrit aux enchères grâce à Jacques Dalarun

“C’est un recueil à peine plus grand qu’un paquet de cigarettes, mal ficelé, dépenaillé, sans couverture. Cent vingt-deux feuillets d’un mauvais parchemin, couverts de caractères latins minuscules et partiellement effacés…”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *