Homélie (2) du dimanche 16 avril 2023, 2ème dimanche de Pâques – Année A

L’APPARITION AUX DISCIPLES, THOMAS. Jn 20, 1931. A 2023

II faut du temps pour reconnaître le Christ ressuscité ! Encore plus pour vivre de la Résurrection ! C’est pour cela que l’Eglise nous propose le temps pascal, jusqu’à la Pentecôte. Cinquante jours jusqu’à la Pentecôte, pour que nous puissions accueillir son Esprit Saint.

« Le soir venu, ce même jour. » le matin c’était le temps du tombeau vide et la rencontre au jardin, l’aurore d’un monde nouveau.

« Le premier jour de la semaine », qui deviendra le dimanche déjà fête depuis plus de cinquante ans dans la communauté johannique, comme jour de la Résurrection. Le premier jour, le jour d’un monde nouveau, d’une création nouvelle.

Mais ce jour- là, ce soir-là, c’est encore la peur, l’enfermement, toutes portes closes par peur de ceux qui avaient fait mourir Jésus. Les disciples se sentent menacés eux-aussi.

« Jésus vint et il se tint au milieu d’eux », ce n’est plus dans le jardin, mais dans leurs cœurs fermés. Soudaineté, surprise de la venue et de la rencontre au cœur de la communauté des disciples. Jésus se rend présent au milieu d’eux. Jésus se fait reconnaître par son salut « Paix à vous », « Shalom », le salut messianique qui annonce la Présence, le salut de Dieu pour son peuple.

« Il leur montre les mains et le côté ». Celui qu’ils ont vu torturé et crucifié, pendu au bois de la croix comme un réprouvé, c’est bien lui qui se donne à voir pour une rencontre nouvelle. Une rencontre de Paix, qui suscite la Joie messianique. « Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur ». C’est comme une évidence qui éclate en eux.

A nouveau: « paix à vous », le premier message c’était la paix pour eux, pour la communauté, pour chacun d’eux, une paix qui va leur permettre de revivre eux aussi. Le deuxième message c’est l’envoi : « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie » Ma mission n’est pas terminée, elle continue avec vous. >) Jésus n’avait-il pas dit : « Il est bon que je m’en aille, car vous ferez des choses plus grandes encore… » (Jn…)

« Ayant dit cela, il souffle sur eux » : parole et souffle, Parole créatrice, recréatrice, comme au début du monde : « et Dieu dit et cela fut… ». Recevez l’Esprit Saint: « Recevez mon souffle, ma vie… » encore comme à la création de l’humain. Un souffle qui permet à la vie de recirculer entre Dieu et les hommes, un souffle de Réconciliation, d’Alliance retrouvée, revivifiée, un souffle qui redonne un cœur de chair…Dieu seul peut réconcilier, pardonner. Jésus a tout réconcilié, tout pardonné en donnant sa vie dans la confiance absolue…Les disciples reçoivent la mission de réconcilier, de pardonner, de réouvrir le chemin de vie entre Dieu et les hommes, de renouer la relation brisée par la méfiance entre Dieu et l’humanité. Il s’agit d’accueillir ce souffle qui anime Jésus dans sa relation avec son Père et avec nous ses frères.

Alors Thomas dans tout ça ? Thomas n’était pas là pour recevoir le Souffle, il est encore en dehors de la Paix et de la Joie, en dehors de la relation vitale, il veut voir, toucher, comprendre…comme nous bien souvent. Mais en présence de la Parole et du souffle de Jésus, il voit et il croit: « Mon Seigneur et mon Dieu », le cri du cœur, le souffle de la foi… Plus heureux encore ceux qui croient sans avoir vu, ceux qui accueillent le souffle de la Parole à travers le témoignage de l’Evangile proclamé et vécu par la communauté des disciples d’hier et d’aujourd’hui.

Heureux sommes-nous d’être ceux qui accueillent la parole et le souffle, heureux sommes-nous d’être envoyés pour partager la Parole et le souffle. Que le Seigneur soit avec vous !

Frère José Kohler

Connexion