Homélie du 2eme dimanche du temps de l’Avent B


Isaïe 40, 1-5.9-11;  Psaume 84, 9ab-10, 11-12, 13-14;  2 Pierre 3, 8-14;  Marc 1, 1-8

Voici que j’envoie mon messager en avant de toi,
pour ouvrir ton chemin.
Voix de celui qui crie dans le désert :
Préparez le chemin du Seigneur,
rendez droits ses sentiers.

Une voix s’élève dans le désert et nous invite à sortir de notre égarement, de notre peur, de notre nuit pour préparer les chemins du Seigneur et nous ouvrir à sa miséricorde. C’est lui qui rendra fécond nos déserts humains pour leur permettre de porter du fruit.Ce qu’annonce Jean le Baptiste c’est une vie nouvelle dans le Christ. Et c’est Dieu qui prend l’initiative en s’invitant dans notre présent à la rencontre de nos souffrances, de nos incompréhensions, de nos doutes et de nos peurs. Le Christ puisqu’il s’agit de lui ne vient pas nous arracher à ses difficultés et souffrances, il vient plutôt nous offrir sa présence à ces instants, nous consoler et raviver en nous la flamme de l’espérance.

Saint Marc nous l’écrit bien: « Commencement de l’Évangile de Jésus, Christ, Fils de Dieu » donc commencement de la Bonne nouvelle portée par Jésus-Christ, Fils de Dieu.
Cette bonne nouvelle c’est le modèle de sa vie qu’il nous donne en exemple. Lui qui a été fidèle jusqu’au bout en dépit des souffrances, des incompréhensions et la haine envers lui; Lui qui est mort innocent et qui a vaincu la mort en ressuscitant; il nous enseigne que ni la mort, ni la haine, ni la souffrance ne peuvent nous empêcher de vivre pleinement l’amour de Dieu pour nous et le bonheur éternel qu’il nous a promis. La Bonne nouvelle c’est bien celle-là.
Il nous montre que c’est bien Dieu qui vaincra à la fin mais par un autre chemin que celui que nous auront voulu. Un chemin qui risque d’ébranler notre foi, d’où la nécessité de nous préparer pour acquérir les vertus nécessaires de foi, de charité et d’espérance.

Et cela passe par la conversion du cœur prêché par jean le Baptiste prophète précurseur du Christ qui nous invite à une conversion qui doit se traduire dans le quotidien par des actes concrets vu l’urgence de l’avènement du royaume.
Le fait d’être de la descendance d’Abraham ne garantit pas le salut ; de même le fait d’être chrétien, catholique n’est pas un visa pour le ciel. Ce qui importe c’est cette conversion du cœur qui se traduit dans le concret par des actes posés au nom du Christ. Des actes de charité, de foi, d’abandon, de justice et de miséricordes.

Se convertir, c’est se reconnaître pécheur sachant que le péché brise la relation d’amour envers le Seigneur. Mais revenir à Lui c’est retrouver la paix et la joie promise. C’est l’assurance d’un amour rétablit avec son Seigneur ; car la miséricorde de Dieu est grande pour celui qui la demande avec un cœur sincère et contrit.
Ayant accueilli sa miséricorde le Seigneur nous envoie la porter à notre prochain par l’accueil et le respect offert à l’autre. C’est une démarche qui nous appelle à ouvrir nos cœurs aux marginalisés de la société, aux malades, aux réfugiés, aux pauvres. C’est de cette manière que nous pourront aplanir les routes et combler les ravins dans l’attente de la venue de notre seigneur, le christ. C’est aussi de cette façon que nous pourront accueillir l’enfant de Bethléem à noël.
La conversion n’est jamais faite une fois pour toutes. Pourrais-je faire de cet avent aujourd’hui, un temps de changement et de conversion pour ma vie ? Ou vais-je continuer à ramer dans le sens contraire du courant de la vie en Dieu ?
Voilà des questions qui pourront nous aider à nous décider à faire de ce temps de l’Avent un moment de retournement véritable pour que quand paraitra le fils de l’homme, qu’il nous trouve debout prêts à l’accueillir.

Fr Alexis M.

micro

Les franciscains de la chapelle des buis

COPYRIGHT

Le contenu de ce site, sauf mention contraire particulière, est sous licence CC-BY-SA 3.0. Cela signifie que vous pouvez réemprunter du contenu de ce site, sous condition que la publication comporte la mention de l’auteur et respecte la même condition de partage.

Contact

ADDRESSE

89, chemin de la Chapelle des Buis, 25000 Besançon.

CONTACT

franciscainsdesbuis@gmail.com
Téléphone: (+33)03 81 81 33 25

 

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Connexion