Homélie du Dimanche de la sainte famille 2020

Frères et sœurs, en ce dimanche qui suit la fête de la Nativité du Seigneur, l’Église honore la Sainte Famille, celle qui se compose de Jésus, de Marie, et de Joseph. Dans la prière d’ouverture à cette messe, nous demandions au Seigneur de nous donner la grâce de pratiquer comme Joseph et Marie « les vertus familiales ».
Qu’est ce qui de si particulier dans la vie de cette famille pour qu’elle soit un modèle pour les autres?
D’abord l’enfant de ce foyer saint est le dernier chainon du plan du salut de Dieu; ce plan que nous pouvons appeler providence de Dieu s’est révélé dans l’ancien Testament avec l’appel d’Abraham et se réalise aujourd’hui avec l’incarnation du Fils de Dieu. Comme providence Jésus a été présenté au temple comme don de Dieu. Comme la Loi le prescrivait, tout enfant mâle, premier né, devait être offert et consacré au Seigneur. C’était le bien du Seigneur.
Marie et Joseph ont observé cette règle. Vu leurs conditions modestes, le pauvre charpentier et sa femme n’ont pu offrir à la place de l’agneau recommandé, que deux pigeons.
La sainte famille a donc été fidèle à la Loi et la tradition reçue de Dieu.
Ensuite, la scène de la rencontre avec Siméon, un de ces juifs qui attendaient dans la prière, la vigilance et l’espérance, l’avènement du messie de Dieu, dévoile à chacun des protagonistes de cette histoire leur destin:
Pour Siméon Dieu accomplissait pour lui la promesse de voir avant sa mort celui qui devait être le salut d’Israël, la « lumière qui se révèle aux nations et donne gloire au peuple.
L’enfant sera le salut de tous les peuples. Il illuminera tous les Hommes de la gloire de Dieu. Il sera pour les gens un signe de contradiction et « provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. »
Pour nous ses disciples, rien d’étonnant, si nous subissons oppositions et rejets; l’important c’est de bien les accueillir et faire avec. C’est notre part de la croix du Christ.
Pour Marie une révélation effrayante, son âme sera transpercée par un glaive. Même si elle n’y comprend pas grand-chose à cette révélation, elle va l’accueillir dans son cœur. Avec Joseph, ils vont faire de leur mieux pour rentrer dans le plan de Dieu.
À l’exemple de la sainte famille, c’est un appel à toutes les familles de savoir discerner et à accepter les croix douloureuses de la vie en couple, surtout celles qui viennent de Dieu comme une épreuve et de savoirs les porter avec courage et espérance.
Enfin, la prophétesse Anne confirme les révélations apportées par Siméon. Elle nous apprend que la famille a un rôle à jouer dans le plan de salut de Dieu. Elle doit être un témoignage de foi et une action de grâce à Dieu.
En ce dimanche où nous fêtons la sainte famille apprenons d’elle à discerner et savoir ce que le Seigneur prépare pour nous et demandons-la grâce de pouvoir l’accepter et le porter avec joie. Encore Bon Noël à tous.

micro

Les franciscains de la chapelle des buis

COPYRIGHT

Le contenu de ce site, sauf mention contraire particulière, est sous licence CC-BY-SA 3.0. Cela signifie que vous pouvez réemprunter du contenu de ce site, sous condition que la publication comporte la mention de l’auteur et respecte la même condition de partage.

Contact

ADDRESSE

89, chemin de la Chapelle des Buis, 25000 Besançon.

CONTACT

franciscainsdesbuis@gmail.com
Téléphone: (+33)03 81 81 33 25

 

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Connexion