Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière

  Nuit de Noël

Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ;

et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi.Isaïe 9,1

Cette belle phrase a été prononcée par Isaïe, VIII siècle avant la naissance du Messie. Nous accueillons en cette nuit cet enfant promis, «ce fils qui nous est donné » Il porte le nom de« conseiller-merveilleux-Dieu fort-Père à jamais-Prince de la Paix. »Il est «le Seigneur qui vient gouverner la terre avec justice »et nous rend juste, nous dit les Écritures :« La grâce s’est manifesté pour nous apprendre à renoncer à l’impiété et aux convoitises de ce monde et vivre dans le temps présent de manière raisonnable. »Notre adhésion au Salut vient de l’accueil que nous faisons à l’enfant de Bethléem. Grâce à lui, nous devenons  «un peuple ardent à faire le bien »

En cette nuit de joie et d’allégresse. Au cœur de ce bonheur d’accueillir le Sauveur, je vous invite sœurs et frères à vivre ce moment en communion d’esprit et de cœur avec toutes les personnes qui vivent ce Noël marqués pardesévénements dramatiques quilestouchent ou ont touchéen perdantun être cher, membre de leur famille.

13 novembre 2015 : Les attentats à Paris. Mais aussi les autresattentatsqui ont suivi en Turquie, en Tunisie, au Kenya, aux États Unis et malheureusement quotidiennement dans les pays en conflits : Israël/Palestine, la Syrie, l’Irak, la Libye, le Yémen…Les risques sont encore présents et la vigilance est de mise.A cette liste nous pouvonsencoreajouter les autres pays en guerre : La République Démocratique du Congo, le Tchad, le Burundi…etcertains pays en Asie.On instrumentalise Dieu ou encore une religion au profit de finalités qui n’ont rien de religieux et qui est à l’origine de nombreux conflits dans le monde.Des croyantshommes et femmes et,toute personne de bonne volonté, doivent se lever pour dénoncer ces tromperies.

« Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. » chantent les anges en ce soir de Noël. Des figures de paix se sont levées, de élans de solidarité et de compassion se sontmanifestés ici et ailleurs, des gestes de réconciliation ont été posés.Des gestes symboliques,uneprésenceactivesur le terrain,descontacts interpersonnels, ont ouvert les cœurs à l’espérance.

«Il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune »

Nous avons vu défiler sous nos yeux,durant cette année,des milliers de familles vers l’immigration. Cette masse migratoire comprend des risques énormes et des pertes de vie. Pouvons-nous resterindifférent etinsensible aux malheurs qui touchent tant de personnes ? Des États et des gouvernements, des femmes et des hommes ont prisdes responsabilités pour soulager ce drame humain. « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terreà toutes ces personnes qui chaque jour donnent de leur temps pour soulagertoutes les misères humaines.

Pendant quinze jours, la COP21 s’est réunie à Paris pour prendre des décisions afin de lutter contre le réchauffement climatique. Plus de 187 pays sur 195 ont rendu publics leurs plans nationauxaprès le vote de la Convention. Un budget de 100 milliards de dollars (90 milliards d’euros) est promis pour aider les pays en développementà atteindre leur objectif.Cependant ilest important de noter la présence decesfemmes et de ceshommes « des pèlerins climatiques » philipins, européens, sud-africainset d’autres anonymesqui, avecpeu de moyens et, par leurs actions ont réveillé à la défense de l’environnement.«Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre pourtoutes les personnesqui ont commencé à agir pour sauvegarder notre« maison commune » la terre.

Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ;et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi.Isaïe 9,1

Des signes d’espérance se lèvent ici et ailleurs. Et, nos raisons pour continuer à cultiver l’espérance se trouvent :

– dans notre croyance en la dignité de toute personne humaine comme un être unique et irremplaçable ;

– de croire et de continuer à semer la vie et la réconciliation entre les peuples ;

– par une manière d’être et le choix d’un style de vie ;

– lorsque nous osons faire un « sursaut citoyen » et nous retrouver à 93°/° derrière le drapeau

tricolore pour affirmer notre solidarité les uns envers les autres ;

– de passer de nos peurs à la fraternité ;

– d’encourager le développer des économies « collaboratives » et « alternatives »

– de valoriser le travail recyclable pour sortir de la surconsommation et du gaspillage

– de donner un sens à l’histoire afin que des peuples trouvent en eux même la clé de leur avenir.

– et cette liste n’est pas exhaustive… à chacune, chacun de nous d’ en ajouter vos propres gestes et actions d’espérances que vous aurez posé.

Oui, la grâce de Dieu, qui s’est manifesté habite le cœur detoute personne et la création toute entière.Nous avonstouspart au bonheur promis par la naissance de cet enfant : L’Emmanuel Dieu avec nous ! Témoignons devant «tous les peuples la gloire de Dieu et à toutes les nations ses merveilles. »

Bonne fête de Noël à vous tous ainsi qu’à vos familles !

Connexion