HOMÉLIE DU 3ème DIMANCHE DE PÂQUES ANNÉE B

HOMÉLIE DU 3ème DIMANCHE DE PÂQUES ANNÉE B

HOMÉLIE DU 3ème DIMANCHE DE PÂQUES ANNÉE B

Ac 3, 13-15.17-19/Ps 4, 2, 4.7, 9/1 Jn 2, 1-5a)/Lc 24, 35-48

Avec le carême, nous étions invités à la conversion, à la purification de notre être afin de parvenir aux fêtes pascales pure et sainte. La dynamique de l’après-pâques est tout autres. À travers des rencontres particulières et exceptionnelles que sont les apparitions du Christ, Jésus nous amène à comprendre que sa présence est vraiment réelle, il est vraiment le vivant: « Regardez-moi, je ne suis pas un fantôme, un fantôme n’a pas de corps.» « Regardez mes plaies, c’est bien moi..» « Avez-vous du pain et du poisson ?..» et ensuite, Jésus nous enseigne que Lui ressuscité n’est plus le même qu’avant. Son être est glorifié. La preuve, Marie-Madeleine la bien pris pour le jardinier. Les disciples d’Emmaüs marchant avec lui ne le reconnaissent pas, et même le moment où Jésus se laisse entrevoir à ses disciples , il leur échappe. Et pourtant, il est toujours le même mais tout autre.

La résurrection échappe à la raison humaine et au bon sens comme nous l’avons constaté. On peut comprendre ici la nécessité de se faire reconnaître à ses disciples. Jésus commence avec deux disciples sur la route d’Emmaüs (relire chez vous peut être ce texte qui nous a été proposé à plusieurs reprises autour de l’octave de Pâques) qui s’en allait de Jérusalem déçu comme nous, de l’espérance mit en Lui, Lui qui venait de se faire crucifier devant eux.

Qu’est-ce que Jésus fait?

Il ne leur montre pas ses mains et ses pieds, mais il les invite à écouter la Parole de Dieu. Ainsi pour nous dire que la foi n’est pas provoquée et entrevue par les miracles mais plutôt par la compréhension du sens de ceux-ci. Jésus leur rappelle donc que selon la parole donnée aux prophètes et conformément à ce que toutes les Ecritures saintes n’ont cessé d’annoncer, il est vivant. et donc qu’ils ne doivent pas désespérer. il faut noter que si le cœur disciples est tout brûlant, à l’écoute des Ecritures interprétées par le Christ, sa reconnaissance n’a pu se faire qu’au cours de la fraction du pain.

Dans ce récit des disciples d’Emmaüs dont nous lisons la suite dans l’Evangile de ce dimanche, Jésus ressuscité nous amène à la maturité de notre foi. La foi qu’il nous enseigne apparaît comme une expérience personnelle du croyant avec le Christ ressuscité;. elle est liée à la connaissance des Ecritures qui révèle un Dieu présent dans l’histoire des Hommes. Dans l’eucharistie qui nous rassemble, c’est cette expérience qui se renouvelle. C’est Jésus qui nous ouvre l’esprit à l’intelligence des Ecritures donc à la foi. La parole qu’il nous donne semble imperceptible à nos sens mais dans l’eucharistie, l’esprit que Dieu nous a donné, viens éclairer cette parole et la greffer dans notre cœur ; ainsi la Parole pourra nous transmettre la vie de Dieu. Les disciples et les apôtres ont vu et ont cru nous dit l’Evangile. Nous croyons aujourd’hui à cause de leur témoignage. Et vous savez mes chers frères et sœurs que quand on est éclairé par le ressuscité , on se met en route…

Notre mission aujourd’hui c’est de continuer de témoigner de l’expérience vécue de notre foi. Et cette mission doit se traduire en des gestes concrets selon les recommandations de l’apôtre Jean dans la seconde lecture: « voici comment nous savons que nous le connaissons :si nous gardons ses commandements. » C’est à nous de faire connaître la résurrection. C’est à nous de faire advenir un monde juste et meilleur devant Dieu. Croire en Jésus ressuscité ces autres choses que de l’admettre théoriquement. C’est dire la vérité avec courage, c’est lever les voiles de l’ignorance, c’est s’appuyer sur les Écritures, c’est aussi accepter être pardonné et pardonner C’est donc se laisser toucher, se convertir, changer sa conduite.Que cette Eucharistie qui nous rassemble ici, en soit le lieu et le commencement de notre vraie conversion. Amen

Fr Alexis MENSAH, ofm
Besançon

REFERENCES

  1. Archives personnelles
  2. AELF,Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones, http://www.aelf.org/2018-04-15/romain/messe#messe1_lecture1, 15 avril 2018
  3. Réflexion pour le 3e dimanche de Pâques B: «S’appuyer sur les témoins et être des témoins», Catholiens, http://francoisassise.homestead.com/homelies.html, 2018.
  4. Homélie du 3ème Dimanche de Pâques, Eglise catholique en Finistère, https://diocese-quimper.fr/br/se-ressourcer/les-homelies-de-michel-scouarnec/story/4704/3eme-dimanche-de-paques-15-avril-2018.
  5. Le courage pascal, Homélie pour le 3° dimanche de Pâques / Année B, http://lhomeliedudimanche.unblog.fr/, 15/04/2018
Partager sur

Je suis originaire du Togo et franciscain. En communauté j’ai la charge de l’animation des jeunes et de la communication. Je suis aumônier des gens du voyage dans le diocèse de Besançon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.