« Voici venir des jours où s’accomplira la parole de bonheur… »

« Voici venir des jours où s'accomplira la parole de bonheur... »

 1er Dimanche de l’Avent

Jérémie 33, 14-16 ; Psaume 24 ; 1Thessalonique 3,12-4,2 ;

Luc 21,25-28.35-36

Crypte de Notre Dame de la Libération 29 novembre 2015

« 25 Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots. 26 Les hommes mourront de peur dans l’attente de ce qui doit arriver au monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. »
Des paroles apocalyptiques qui peuvent nous faire peur ou encore nous faire croire que notre monde est mauvais et qu’il a vocation à la destruction. Cependant, lorsque nous regardons de plus près ces textes que la liturgie de ce dimanche nous propose,nous comprenons qu’ils nous ouvrent à l’espérance. A fixer notre regard sur l’avenir, celui du retour de Jésus. Il vient déjà chaque jour dans les événements de notre vie et de notre monde. Savons-nous le reconnaître ? Sommes-nous prêts à accueillir ce visiteur inattendu ?

« Voici venir des jours où s’accomplira la parole de bonheur… »
Alors qu’on croyait que tout éta
it perdu, désespéré devant ce monde qui semble aller mal, Dieu intervient pour dire qu’il est là présent au cœur de l’histoire humaine, qu’il a souci du bien-être de l’humanité et de notre monde. Il annonce que le bonheur va venir. Sa réalisation est liée à un engagement de notre part, celui d’entendre l’appel à la conversion  afin d’aimer le droit et la justice. Une justice qui ne se satisfait pas de règles ni de loi, mais qui trouve son accomplissement dans l’amour.
« 12 Que le Seigneur vous donne, entre vous et à l’égard de tous les hommes, un amour de plus en plus intense et débordant, comme celui que nous avons pour vous. 13 Et qu’ainsi il affermisse vos cœurs, les rendant irréprochables en sainteté devant Dieu notre Père, lors de la venue de notre Seigneur Jésus avec tous les saints. Amen. »
Une manière de nous ajuster au Seigneur de justice. L’Avent est ce temps favorable pour parfaire cette démarche.

« Veillez ! » à faire de notre vie et de notre monde une merveille. Lorsque nous nous engageons dans cette voie, nous renouons avec notre vocation première, celle qui nous a été donné à l’origine du monde soulignée dans le livre de la genèse : celle d’être des bons gérants de la création. Le Christ ressuscité nous invite hier et aujourd’hui, et , plus que jamais à traverser les désastres naturels et les négligences humaines envers la nature et les personnes, notamment ceux qui sont les plus vulnérables, dans le sillage de sa résurrection. « Voici que je fais un ciel nouveau et une terre nouvelle » réalité inaugurée par sa mort et sa résurrection. Ce monde nouveau est déjà là, mais « 22 Nous le savons bien, la création tout entière gémit, elle passe par les douleurs d’un enfantement qui dure encore. » souligne Paul dans sa lettre aux Romains 8,22. Écoutons la voix des prophètes d’hier et d’aujourd’hui pour savoir comment collaborer avec Dieu dans son œuvre de renouvellement.

L’encyclique du pape François « Laudato Si » nous donne des pistes et des repères pour nous aider à nous engager dans cette voie. Encyclique que nous avons la chance d’approfondir ici à la chapelle des Buis grâce à la formation proposée par le frère Vincent, les personnes qui l’accompagnent et les intervenants. Le terre crie, souligne le pape, elle souffre de maltraitance…Des pauvres, assoiffés de justice, appellent au secours. « … aujourd’hui, nous ne pouvons pas nous empêcher de reconnaître qu’une vraie approche écologique se transforme toujours en une approche sociale, qui doit intégrer la justice dans les discussions sur l’environnement, pour écouter tant la clameur de la terre que la clameur des pauvres (n°49). Et, il ajoute plus loin au N°70 : Tout est lié, et la protection authentique de notre propre vie comme de nos relations avec la nature est inséparable de la fraternité, de la justice ainsi que de la fidélité aux autres.

La COP 21 qui commence aujourd’hui à Paris pourra également nous donner d’autres pistes d’actions que nous pourrons mettre en œuvre . Il s’agira à chacune et à chacun de prendre sa part dans ce travail de transformation et de réajustement selon ses possibilités, selon son niveau si petit soit-il. « Les gouttes d’eau font l’océan » dit le proverbe.

« Redresse-vous et relevez la tête ! » C’est bien à un sursaut que nous invite le Ressuscité. Il vient, hier comme aujourd’hui, prendre chair dans ce monde qui est le nôtre. Il nous appelle à reconnaître que nous sommes tous responsables, d’une manière ou d’une autre, à des formes sociales, politiques et religieuses déplorables qui prend en otage notre terre, qui prend en otage les pauvres et les personnes les plus vulnérables.

L’appel de l’Avent nous suggère une conversion profonde afin que le « germe de justice » puisse éclore dans notre vie et dans notre monde et porter beaucoup de fruits. Un monde habité par le Verbe, germe d’une vie plus saine, promesse de renouvellement pour un monde meilleur. «  Dieu Tout Puissant qui es présent dans tout l’Univers et dans la plus petites de tes créatures, Toi qui entoure de ta tendresse tout ce qui existe, répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté. Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et sœurs sans causer de dommages à personne« Soutiens-nous, nous t’en prions,dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix … pour que vienne ton Règne de justice, de paix, d’amour et de beauté. » Prière du pape François ,dans son encyclique « Laudato Si » au n° 246 ,que nous pouvons faire nôtre.

Frère Patrick

Partager sur

Frère franciscain de la province de France-Belgique, originaire de l’île Maurice. Il est le responsable du service de relation avec les musulmans dans le diocèse de Besançon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.