Homélie du dimanche 13 février 2022 – 6ème dimanche du Temps Ordinaire – Année C

LE BONHEUR SELON JÉSUS

Ce texte des Béatitudes m’est longtemps resté étrange, voire étranger. Je ne voyais pas en quoi il rejoignait réellement ma vie. Et puis, en méditant l’itinéraire de Jésus, il m’est apparu comme une évidence que les béatitudes évangéliques sont la clé qui nous permet de le connaître, de comprendre le sens qu’il donne à sa vie et à sa mission. La pauvreté à laquelle nous invite Jésus, c’est la sienne. Il nous invite au bonheur d’être pauvre comme lui, pour avoir part, comme lui, au Royaume de Dieu. Jésus s’adresse aux pauvres, aux humiliés, aux victimes de l’injustice qu’il côtoie chaque jour afin de leur redonner leur dignité, leur révéler qu’ils sont les bien-aimés de Dieu. C’est donc sur lui, Jésus, qu’il nous faut fixer notre regard. Qu’est-ce qu’être pauvre à la manière de Jésus ?

Jésus se reçoit tout entier du Père. Il se laisse à tout instant créer, façonner, par l’amour du Père, son unique richesse. Être pauvre à la manière de Jésus, ce n’est pas ne rien avoir, encore moins un déficit d’être ; c’est refuser d’être à soi sa propre richesse.

Nous avons tant de peurs en nous ‒ de manquer, de ne pas être reconnus et aimés…‒ qui nous paralysent, nous replient sur nous-même, nous coupent de cette source d’eau vive qui coule en nous en abondance.

Être pauvre à la manière de Jésus, c’est faire le pari de la confiance. Dieu est fidèle et il sait mieux que nous-même ce dont nous avons besoin. C’est le sens profond de la prière de Jésus : Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien. On a l’impression que le prophète Jérémie parle du Christ quand il écrit : « Béni soit l’homme qui met sa foi dans le Seigneur, dont le Seigneur est la confiance. »

Cette vie en abondance que Jésus reçoit du Père coule à profusion en lui, par lui, afin que chaque personne en soit abreuvée. En Jésus, nous accueillons toute la richesse de l’amour de Dieu, de l’amour qu’est Dieu. À chaque Eucharistie, c’est cette vie donnée de Jésus ressuscité que nous accueillons afin de la partager à notre tour.

Jésus est tout entier accueil et don.

Heureux, vous les pauvres, le Royaume de Dieu est à vous, Royaume de justice et de paix, Royaume où le petit, le rejeté, l’impur prend la première place au banquet, Royaume où le Père attend les bras grands ouverts son enfant égaré.

Heureux, vous, les pauvres, levez-vous et redressez la tête, car Dieu lui-même marche à vos côtés et vous rend votre dignité.

J’ai été bouleversé, en regardant le film Brother, par le témoignage d’un jeune normand, François, qui a rejoint les « franciscains du Bronx ». « J’aime les pauvres depuis toujours », nous dit-il simplement. Lui et ses frères cherchent à vivre les Béatitudes, simplement !

À la suite de Jésus, notre vocation de baptisés n’est-elle pas d’être témoins de ce Dieu dont parle la si belle prière de Judith : « Tu es le Dieu des humbles, secours des opprimés, protecteur des faibles, refuge des délaissés, sauveur des désespérés » (Judith 9, 11) ?

Seigneur Jésus,

apprends-nous à être heureux, comme toi !

apprends-nous à être libre, comme toi !

apprends-nous à être pauvre, comme toi !

Apprends-nous à poser ce même regard d’amour et de tendresse

sur les pauvres, les humiliés, ceux qui pleurent…

Qu’ils découvrent par nous le bonheur de ta présence.

Frère Nicolas Morin

Peut être un gros plan de 1 personne

Les franciscains de la chapelle des buis

COPYRIGHT

Le contenu de ce site, sauf mention contraire particulière, est sous licence CC-BY-SA 3.0. Cela signifie que vous pouvez réemprunter du contenu de ce site, sous condition que la publication comporte la mention de l’auteur et respecte la même condition de partage.

Contact

ADDRESSE

89, chemin de la Chapelle des Buis, 25000 Besançon.

CONTACT

franciscainsdesbuis@gmail.com
Téléphone: (+33)03 81 81 33 25

 

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Connexion